Loading...

 

ActualitésAspects planétairesPlanètePleine Lune et agitation dans l’air !

22/11/2018by Planetavenue

Voilà une Peine Lune assez extrême.

D’une part, le Soleil, qui vient d’entrer en Sagittaire et applique à Jupiter, dans le signe depuis le 9 novembre, constitue, en soi, un changement positif. Au revoir, l’énergie de fin de cycle du Scorpion, bonjour au besoin d’optimisme et d’ouverture du Sagittaire.

De l’autre, toutefois, cette Pleine Lune s’annonce pleine de tensions. Celle-ci met en avant les signes mutables, à savoir les Gémeaux, où se trouve la Lune, le Sagittaire, où se trouve le Soleil qui lui face. Jusque- là, rien de particulier, il s’agit de l’opposition allant de pair avec toute Pleine Lune. Mais c’est surtout le rôle de Mars, ici, qui retient l’attention, puisque la planète, sur le 1er degré des Poissons, forme un double carré aux deux luminaires. Elle est ici « apex », comme on dit en jargon, ou plus simplement ce Mars représente le point de convergence entre les deux oppositions. Enfin, relevons que ce grand T-carré (cette configuration) concerne surtout les natifs du tout début du premier décan des signes mutables : Gémeaux, Vierge, Sagittaire et Poissons (grosso modo, dès le 21-22 au 25-27 des mois concernés, ceci selon les années : seule les coordonnées précises de naissance permettent de le valider avec précision).

Qu’est-ce que cela signifie ?

Sur un plan général, mondial, même, nous allons assister pendant ces quelques jours à des séries événements peu contrôlés, qui auront tendance à partir dans tous les sens. Comme c’est le mode mutable qui est mis en avant, le besoin de communiquer est réel. On s’adapte au mieux aux situations incontrôlables. Mais plus que jamais, les énergies en jeu pendant cette Pleine Lune demanderont à évoluer. Elles ont l’avantage de favoriser des solutions ingénieuses, brillantes, même, mais dont les fondations ne sont pas encore stables. Ceci est d’autant plus vrai que Mercure a commencé une rétrogradation le 17 novembre, donc gardons-bien en tête qu’il ne faut pas s’emballer.

Surtout, il faut garder le sens de la prudence. Mars, en Poissons, est plus qu’ambigu. Sa force s’exprime mal dans ce signe contemplatif, et il y a risques de retourner celle-ci contre soi. Le mal pourrait être diffus et traître. Sur le plan mental, aussi, il y a des risques d’épuisement nerveux, avec le sentiment d’être arrivé au bout d’un cycle mais de ne pas sentir encore l’effet positif du renouveau.

Finissons par le bel aspect du moment : le lien positif entre Saturne et Uranus. Même si cette planète rétrograde en Bélier et aimerait taper du poing sur la table, Saturne, en trigone, la tempère. Et dans les jours qui suivent, Saturne viendra aussi apporter ses bienfaits à Mars, en formant un sextile le 27 novembre. A partir de cette date, l’action sera enfin canalisée et il est conseillé, autant que faire se peut, d’attendre celle-ci pour concrétiser ses projets.

https://www.planetavenue.com/wp-content/uploads/2018/02/white_divider_bottom.png

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux