Loading...

 

C’est une certaine image de la France qui s’en va aujourd’hui, 26 septembre 2019, avec la mort de Jacques Chirac. Cette figure marquante du Gaullisme, fondateur du parti RPR (Rassemblement Pour la République), aura été le Président qui a conduit la France depuis 1995 jusqu’à 2007. Soit pendant deux mandats (douze ans) et le fameux passage au XXIème siècle. Ce n’est pas rien !

Un regard sur ce passé récent nous fait remonter des scènes mythiques de la politique intérieure et de la haute diplomatie. Volontiers qualifié de « force de la nature», Jacques Chirac aimait aller au contact du peuple. Il n’a jamais été aussi à l’aise qu’au salon de l’agriculture, serrant toutes les mains à sa portée, buvant et mangeant comme quatre.

Malgré cette aisance, il aura pourtant connu quelques échecs, notamment avant d’accéder à la plus haute fonction. Poignardé avec finesse par François Mitterrand, puis doublé par des rivaux de son propre camp, il a bien failli ne jamais être élu (Edouard Balladur ayant trahi le Pacte entre les deux amis de trente ans). Mais il saura faire jouer sa connaissance des Français pour emporter l’ultime combat. Son fameux «Il y a une fracture… » a su toucher les électeurs et résonne encore particulièrement bien en 2019, d’ailleurs, surtout pour ceux qui se souviennent de son phrasé typique. Notons également qu’il aura été un rempart efficace contre la montée du FN (Front National), battant Jean-Marie Le Pen en 2002 lors du deuxième tour de la présidentielle.

A l’international, Jacques Chirac a connu les soubresauts d’une période particulièrement dense. N’oublions pas qu’il arrive au pouvoir pendant la guerre en Bosnie Herzégovine.

Avec le recul, les observateurs notent qu’il s’est battu pour l’indépendance de la France. Il s’est aussi opposé à la guerre en Irak en 2003. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont alors dû se résoudre à engager les hostilités sans l’aval d’un membre permanent du Conseil de sécurité. Pour Jacques Chirac, risquer un conflit dans ce pays revenait à enflammer une poudrière. Il avait vu juste, même si on a pu lui reprocher, à l’époque, de ne pas s’être aligné sur la position de ses alliés anglais et américains, dans leur combat contre Al-Qaïda. Il faut le saluer, d’ailleurs les hommages principaux concernant sa politique étrangère concernent aujourd’hui ce chapitre.

 

Un Sagittaire aux dents longues…

Côté astrologique, ce natif du 29 novembre 1932 était un Sagittaire fougueux et agité. Le thème astral est à son image. Le feu du neuvième signe est valorisé par la présence du Soleil et de Mercure qui encadrent de près le Milieu du Ciel (la carrière). S’y ajoute une Lune en toute fin de signe, promesse d’un destin marquant. Il n’y a pas à dire, ces atouts attestent d’une certaine grandeur qui n’est pas feinte, portée par un Ascendant Verseau progressiste.

La Vierge parle aux plus modestes

Si l’Ascendant est bien en harmonie avec le Sagittaire pour plus d’humanisme, la Vierge vient ajouter une note différente. Or, plusieurs planètes importantes s’y trouvent, dont Jupiter, maître du Sagittaire. Malgré ses ambitions, Jacques Chirac n’oublie pas les plus modestes de la France profonde : Mars, Neptune et Jupiter lui donnent une foi de charbonnier, littéralement. Toutefois, il agit sous la poussée d’un important conflit intérieur. Jacques Chirac était constamment tiraillé entre optimisme et inquiétude sourde ; entre impatience et retenue ; autorité et sens du service. Cela s’est traduit par ses fameuses maladresses mais Jacques Chirac a été et demeure exemplaire d’un Homme d’Etat français qui a tout donné pour son pays et pour l’Histoire.

RIP.

https://www.planetavenue.com/wp-content/uploads/2018/02/white_divider_bottom.png

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

error: Content is protected !!

Notice: Undefined index: prnt_scr_msg in /home/clients/c6aac698c5266c9a77ff81840cca2bd4/web/wp-content/plugins/wp-content-copy-protector/preventer-index.php on line 171