Loading...

 

ActualitésAstrologieGrèce antiqueMythologieSportCe que l’univers nous donne et ce qu’il nous retire.

07/09/2020by Planetavenue

Cette semaine n’annonce pas de grands aspects entre planètes. Toutefois, elle est très intéressante en ce qui concerne les mouvements de rétrogradation de Mars et de Jupiter:

D’une part, Mars va commencer sa rétrogradation officielle à 28° du Bélier, le du 9 septembre, et ceci jusqu’à la mi-novembre. Mais, comme c’est toujours le cas, Mars a fortement ralenti ces derniers jours et accentue encore sa pression. Cette apparente presque immobilité a tendance à nous mettre la fièvre. Autrement dit, soyons avertis ! Il nous est recommandé la plus grande prudence.  Ce n’est pas le moment d’enfoncer les portes – façon Bélier-  mais plutôt celui où il faut canaliser cette volonté en re-visitant nos intentions. Il nous faut jeter les bases de ce que nous souhaitons pour l’avenir.

Certes, la mission s’annonce difficile, car Mars est engagé dans un bras de fer impitoyable avec Saturne. C’est cette dernière planète qui nous suggère de consolider les structures de nos projets, qui nous oblige à ne pas foncer bêtement, de manière trop spontanée avant d’avoir tout verrouillé. Pour prendre une métaphore, lorsque nous construisons un meuble, il faut vérifier que tout est bien vissé, si nous ne voulons pas qu’il s’écroule au premier mouvement. Et du mouvement, il va y en avoir, d’ici novembre…

Deuxième observation, Jupiter, au contraire, a cessé de rétrograder (ce qu’il faisait depuis mai dernier) et lui aussi, ralentit fortement. Dès le 13, la planète la plus bénéfique du zodiaque va reprendre sa marche directe, envoyant un message contraire à celui de Mars. Avouons qu’il y a de quoi avoir le tournis. Jupiter nous offre, pour sa part, de magnifiques opportunités à saisir, en tout cas pour ceux qui savent utiliser cette force à bon escient.

Mais qui va l’emporte, de Mars ou Jupiter ? Impossible à dire, tout dépend de nous, en fait! Comme ça arrive souvent en astrologie, l’univers donne et retire en même temps, selon la manière dont nous savons (ou pas) nous comporter.

Dimanche soir, comme l’auront remarqué les amateurs de tennis, il s’est produit un incident qui illustre bien ces deux énergies en ballotage. Novak Djokovic, numéro Un mondial, à qui tout le monde «donnait» un nouveau Grand Chelem lors de l’US Open, a réussi l’exploit de se saborder tout seul en une fraction de seconde. Sans le vouloir, mais dans un mouvement d’humeur, le joueur a envoyé une balle dans le cou d’une juge-arbitre, qui est tombée sous la violence du choc. Même si elle s’en est finalement tirée sans mal, le verdict du règlement est très clair: l’acte a entraîné la disqualification du Numéro Un mondial. Stupeur et tremblements, même dans un stade vide.

Le comportement hallucinant de Novak Djokovic illustre tout ce qu’il ne faut pas faire lorsque Mars est rétrograde. Et qui peut même nous priver des bienfaits de Jupiter.

Dans cette petite histoire, tout y est: l’impatience martienne qui induit le coup malencontreusement violent. Jupiter, qui brandissait la Coupe et les honneurs, et va finalement récompense quelqu’un d’autre. Cerise sur le gâteau, il se trouve que Novak Djokovic a un thème particulièrement sollicité par les influences en cours. Né le 22 mai 1987, ce natif des Gémeaux a Jupiter à 18° du Bélier, Mars natal à 1° du Cancer et un Ascendant à 16° du Capricorne. Rien que ces seuls éléments donnent matière à analyse, à savoir:

  • La rétrogradation actuelle de Mars se fait en conflit avec son Mars natal (un carré, aspect de 90° assez précis pour le début du mouvement). Il brûlait donc d’engranger des records.  Il était en forme. Trop, peut-être?
  • La zone d’ombre de la rétrogradation de Mars se situe à 15°du Bélier, donc là aussi, elle sollicite à la fois son Jupiter natal et son Ascendant Capricorne. Ici, c’est le signe des ambitions contrariées.
  • Sans oublier le conflit Mars/Bélier-Capricorne qui est le « topic » de cette rétrogradation. Ultime question : quel sera le poids de cette sentance, quelles influences aura-t-elle à long terme?

Qu’on aime ou non le tennis, nous pouvons lire sa mésaventure comme un avertissement. A mal utiliser ses forces, même le meilleur d’entre tous peut tomber de son Olympe. Mais un autre aura bien le titre au final, le 13 septembre prochain!

https://www.planetavenue.com/wp-content/uploads/2018/02/white_divider_bottom.png

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

error: Content is protected !!