Loading...

 

ActualitésAstrologiePrévisions astrologiquesAstro-décryptage: pourquoi 2021 sera tout sauf la copie de 2020.

29/12/2020by Planetavenue

L’année 2020 étire ses derniers jours, avec ses traditionnelles rétrospectives. Des évènements écoulés. Si jamais quelqu’un en doutait encore, nous pouvons constater qu’elle a été émaillée de crises, reflétant les nombreuses et rares configurations qui se sont succédées dans le ciel.

Rappelons-nous: tout a commencé avec la Pleine Lune le 10 janvier 2020, qui a donné le ton de cette dramatique symphonie, ouvrant aussi le bal des éclipses. Elle a été suivie de peu par la conjonction parfaite entre Saturne et Pluton en Capricorne. Ce signe a d’ailleurs été le théâtre de la plupart des configurations planétaires puisque Jupiter et le Nœud Sud s’y trouvaient aussi, en plus de Saturne et de Pluton. Le message était clair, toutes les planètes et points particuliers nous incitaient à faire le grand ménage dans nos acquis.

La deuxième partie de l’année a vu un bras de fer musclé entre Mars en Bélier et les planètes en Capricorne. Sans énumérer tous les aspects, il ressort de 2020 que l’année a été synonyme de conflits et d’aigreurs, le tout dans une ambiance figée et gelée, d’où s’échappaient parfois des flammes martiennes! Bref, un «millésime» qui nous sommes contents de laisser derrière nous. Alors, sans tomber dans une ingénue crédulité, qui s’appuierait sur l’avènement de l’ère du Verseau, mais en évitant tout autant le piège du pessimisme à outrance, voici en quoi 2021 va être totalement inédite.

Nous basculons dans une dominante de l’élément AIR

Depuis le 21 décembre, Jupiter et Saturne ont enfin terminé leur passage en Capricorne et viennent d’entrer en Verseau. Ce signe d’air inaugure une nouvelle période astrale de 200 ans, où les conjonctions entre ces deux planètes vont se produire en signes d’air. Elle auront lieu chaque vingt ans environ, soit en Gémeaux, Balance et Verseau. Insensiblement, les valeurs de la société vont davantage s’orienter vers les grands questionnements, au-delà des acquis physiques. Nos attaches vont se dématérialiser – pour le meilleur et pour le pire. Nous donnerons plus d’importance aux échanges, et ceux-ci dépendront plus que jamais des capacités de transmission et de leur vitesse, puisque cette série de conjonctions Saturne/Jupiter commence avec le Verseau, qui symbolise notamment les nouvelles technologies.

Mercure fera ses rétrogradations en signes d’air en 2021

Le message astral précédent est encore renforcé par le fait que Mercure, planète maîtresse des Gémeaux, va effectuer ses rétrogradations annuelles en signes d’air. Pourquoi c’est important? Parce que Mercure est le maître des Gémeaux, signe où se s’est décalé le Nœud Nord, qui représente un peu le but de notre karma collectif. En prenant en compte les valeurs Verseau et celles des Gémeaux, nous allons constater que les personnalités dont la voix portera sur le plan public et politique le feront sur un mode beaucoup plus participatif, démocratique (ouf), en principe moins rigide et hiérarchique que ce fut le cas lors de la valorisation du Capricorne.

Il y aura moins d’éclipses en 2021

En 2020, nous avons assisté à 4 éclipses lunaires, qui ont eu lieu en janvier, juin, juillet et novembre, ainsi qu’à 2 éclipses solaires en juillet et en décembre. Ce dernier phénomène était une éclipse solaire totale, comme s’il s’agissait de faire tomber le rideau sur un certain contexte. En astrologie moderne, les quelques semaines où se déroulent ces éclipses (qui ont toujours lieu par vagues) sont considérées comme des moments émotionnels éprouvants. Selon que la Lune ou le Soleil sont momentanément occultés, les valeurs lunaires ou solaires demandent à ce que nous lâchions prise. En d’autres termes, le fait que l’année ait vu un peu plus d’éclipses que la normale a ajouté aux perturbations que l’astrologue doit prendre en compte.

 

En 2021, nous allons avoir 2 éclipses lunaires, en mai et en novembre, et deux éclipses solaires, en juin et en décembre. Chaque année nous apporte son lot d’éclipses, mais elles peuvent entraîner un climat plus ou moins serein. Notons donc que l’année à venir s’annonce, de ce fait, moins sujette à des moments de flottement. Ceci est d’autant plus vrai que l’axe Gémeaux-Sagittaire où se dérouleront ces éclipses, impliquera des aspects planétaires moins lourds. Nous y reviendrons en temps voulu.

Moins de rétrogradations planétaires des planètes personnelles

En 2020, nous avons assisté à un nombre record de rétrogradations, y compris de planètes personnelles, puisque Vénus et Mars nous ont offert ces longs moments où leur énergie respective était perturbée. Vénus a fait ainsi une longue station en Gémeaux au printemps, avec plusieurs aspects contraires à Neptune, qui ont engendré du flou, de l’indécision, voire de trahisons affectives. Tandis que Mars a vraiment mis le feu aux poudres, agressé par les planètes en Capricorne. Disons-le sans détours : un tel climat est notoirement porteur de risques de violences, y compris intériorisées.

Or, en 2021, Vénus sera directe jusqu’au 19 décembre, autant dire presque toute l’année, tandis que Mars sera direct toute l’année : le fait que ces deux planètes personnelles soient ainsi moins parties des défis est plutôt positif. Mercure fera ses trois rétrogradations habituelles, mais le fait qu’elles se déroulent en signes d’air et non plus d’eau (comme en 2020) s’annonce plus facile à gérer.

Une année 2021 synonyme de changement

L’année qui se termine était placée sous le signe de l’immobilisme, mais elle nous a fait assister à la fin et au début (dans la foulée) de nombreux cycles planétaires. Elle a donc été très épuisante. En 2021, nous aurons d’autres défis. La dominante Verseau nous poussera à aller de l’avant, à appeler le changement. Il y aura des défis, puisque Uranus, maître de ce signe, viendra souvent mettre les bâtons dans les roues, illustrant les résistances. Nous entendons beaucoup parler de l’émergence d’un monde nouveau, alors que l’ancien s’accroche encore. C’est à prendre au sens symbolique, bien sûr, mais l’humanité va devoir apprendre à s’adapter.

2021 sera une année de repositionnement : les cartes sont distribuées et c’est à nous de jouer!

 

https://www.planetavenue.com/wp-content/uploads/2018/02/white_divider_bottom.png

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

error: Content is protected !!