Loading...

 

La Reine Elizabeth II aura traversé tous les tumultes de l’Histoire moderne, depuis son couronnement, le 2 juin 1953. Celle qui n’était pourtant pas destinée à monter sur le trône, car troisième dans l’ordre de succession à la mort de son père, George VI, est devenue une figure majeure universelle, qu’on pleure aujourd’hui bien au-delà du Royaume-Uni.


Née le 21 avril 1926, à 2h 40, à Londres, la future Elizabeth II possédait un thème astral qui se remarque par sa puissance et sa solidité. Il est marqué par les valeurs de Terre, avec un Soleil en Taureau et un Ascendant Capricorne. La culmination de Saturne, maître de ce signe et collé au Milieu du ciel en Scorpion, en est la clé de voûte. Une Lune en Lion confère une majesté naturelle à sa personnalité intime.
Un autre phénomène ne manque pas d’intérêt: la conjonction de Pluton (en 6) au Nœud Nord en Cancer, ce dernier étant proche du Descendant. Elle a régné sous le poids d’une injonction supérieure, qui la poussait à se «sacrifier» sans concessions. En assumant la leçon du Capricorne, où se trouve le Nœud Sud, elle a pu incarner le principe Cancer à son plus haut degré et devenir la Mère de tout un peuple.
Saturne était donc le maître du jeu de sa carte du ciel. Quelques mots clés résume ses valeurs: le devoir, la responsabilité, la sagesse, la prudence, la patience, l’austérité, la lucidité, le réalisme, la durée, l’effort, la loyauté, la résistance, la fidélité, la structure, le sang-froid. Liste non exhaustive, mais qui colle parfaitement à son attitude en toutes circonstances.
Formellement, Elizabeth II était Reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, ainsi que de quatorze Etats du Commonwealth, sans citer tous ses titres et responsabilités. Elle a été la monarque ayant eu le règne le plus long en Europe après Louis XIV.
Un Saturne dominant, s’il est bien vécu, permet à son bénéficiaire de réaliser des actes ayant un impact durable. Effectivement, Elizabeth II aura surmonté les bombes de la deuxième guerre mondiale sur Londres, la décolonisation, et en dernier chapitre, l’épreuve d’une pandémie -le Coronavirus- qui a lourdement frappé son Royaume. Nous nous souviendrons tous de son émouvant discours à la Nation, le 5 avril 2020: «Des jours meilleurs reviendront, nous serons à nouveau avec nos amis, avec nos familles, nous nous retrouverons à nouveau», avait lancé solennellement la Reine, confinée dans son château de Windsor, toute de verte vêtue. Dans son thème, Saturne est sextile à son Ascendant et trigone – bien que décalé- à Mercure, qui est Bélier; la Reine était une combative comme il n’y en a pas. Ses discours avaient le pouvoir de mobiliser l’opinion.
En juin 2022, la Reine a pu fêter son Jubilé de 70 ans de règne durant 4 jours de festivités bienvenues après une période si difficile. Elle aura ainsi eu l’opportunité de faire un dernier pied-de-nez médiatique, apparaissant dans une vidéo où elle prenait le thé avec l’ours Paddington. A l’occasion, Elizabeth II aimait être là où on ne l’attendait pas, avec Uranus trigone à ce Saturne au Milieu du Ciel (secteur de la vie publique, de la carrière).

 

Une vie intime sous contrôle
Toutefois, nous ne savons pas, nous qui l’observions dans ses apparitions publiques, combien lui auront coûté ces fameux efforts saturniens, puisque la planète est aussi en aspect de tension à Mars et à la Lune. Pris dans un T-carré avec deux planètes d’instinct, ce Saturne reflète la capacité qu’a eu la souveraine à rester droite et ferme, voire inflexible face aux coups du sort.
Mars représente sans doute les formes d’agressivité extérieure, manifestés par des ennemis ou adversaires de la Couronnes. Mais sa Lune se rapporte plutôt aux turbulences privées, surtout liés aux enfants. L’échec du premier mariage de Charles, la mort tragique de Diana, les frasques d’Andrew ou plus récemment, la mésentente entre William et Harry: ces tempêtes l’ont beaucoup affectée, puisque la configuration de T-carré libère beaucoup d’énergie. Malgré tout, avec elle, elle a réagi en étant guidée par la main de fer de Saturne, ne montrant jamais le moindre débordement émotionnel en public.
Ceci dit, la Reine avait un grand cœur, avec une Vénus en Poissons qui reflète l’amoureuse romantique, fusionnelle qu’elle fut avec son époux, le Prince Philip de Mountbatten, disparu en 2021. Cette Vénus étant reliée par trigone à Pluton, Elizabeth n’était pas imperméable à la passion, pourvu qu’elle ne sorte pas de son cadre familial (Cancer). Elle le rejoint donc un peu plus d’un an après la mort du Prince.
Ce 8 septembre marque la fin d’une grande Reine. C’est un pan entier d’Histoire qui disparaît avec elle: un destin saturnien jusqu’à la fin.
God bless the Queen.

 

https://www.planetavenue.com/wp-content/uploads/2018/02/white_divider_bottom.png

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

error: Content is protected !!