Loading...

 

Astro 2023: Les chances de devenir maîtres de notre destin

02/01/2023by Planetavenue

A l’heure où nous commençons la première semaine de cette Nouvelle Année, beaucoup d’entre nous ont envie de regarder vers l’avenir, partagés entre espoir appréhension. Le contexte finalement dur de 2022, avec l’apparition d’une guerre en Europe, notamment, que certains d’entre nous se sentent déboussolés. Un sentiment sans doute amplifié par la cadence infernale et sans recul du monde globalisé et numérique.

Du point de vue astrologique, 2023 présente des indices encourageants qui se résume à un mot: le changement.

A cet égard, le calendrier civil semble s’accorder avec celui du zodiaque, pour une fois. En effet, nous savons tous que le «vrai» Nouvel-An astrologique a lieu lors de l’Equinoxe de printemps – c’est-à-dire autour du 21 mars.

Or, cette année, nous allons assister à un temps fort marqué par l’entrée en Verseau de Pluton. La planète naine, mais si puissante, qui se caractérise par la longueur de ses séjours en signes, s’apprête à quitter le Capricorne, où elle est entrée en 2008. Certes, ses premiers pas en Verseau ne la conduiront pas très loin, car elle va retourner une dernière fois en Capricorne entre le 11 juin 2023 et le 21 janvier 2024, date de son entrée définitive en Verseau (en tout cas pour nos générations).

Pluton en Verseau, le teasing du printemps

Quoi qu’il en soit, nous aurons donc droit à une bande-annonce haletante, tout au long du printemps 2023, de ce qui s’annonce comme une transformation sociale en profondeur, subtile et radicale.

La dernière fois que Pluton a séjourné dans le onzième signe remonte en effet à la période de 1778- 1798, que tout le monde, associe encore aux remous qui ont marqué l’Histoire. Nous verrons de quoi il en ira pour ce nouveau transit, sachant qu’il y aura forcément des points communs, mais sans doute (heureusement) à travers des modalités différentes.

A ce stade, je relève les points saillants suivants.

  • Tout d’abord, le fait que Pluton va s’attarder à 0°du Verseau, un degré très important comme tous les ingrès (entrée dans un signe), toujours synonymes de vigueur particulière. De plus, comme il faut toujours, en astrologie, faire une synthèse, rappelons que nous avions déjà parlé de la conjonction notable entre Saturne et Jupiter, sur 0° du Verseau, lors du solstice d’hiver 2020. Ce rappel n’a rien d’un hasard: c’est comme si ces deux planètes collectives avaient déjà laissé une première empreinte sur ce territoire Verseau, qui fait référence à une mutation sociétale davantage basée sur l’élément air (rapidité, communication, cérébralité).
  • Ensuite, il faut également savoir que Pluton sera au carré des Nœuds lunaires durant les mois d’avril et de mai- pendant la première saison d’éclipses- insistant sur cette nécessité collective de tourner une page. Cela pourra être «aux forceps» mais nous devrions en ressortir comme lavés de certaines turpitudes du passé.

  • Enfin, je tiens ici à faire remarquer ici que le Verseau est un signe complexe, qui ne se résume pas uniquement à une sorte d’ange de grâce et de douceur qui nous tend les bras pour nous emmener vers un futur sans nuages. Le Verseau, comme n’importe quel signe, a deux faces, l’une sombre et l’autre lumineuse. C’est un signe qui présente deux paradoxes à mes yeux : celui d’être le dernier de la trilogie d’air (Gémeaux, Balance, Verseau) – donc d’être léger, mobile et dominé par la pensée. Mais s’agissant des rythmes ternaires, le Verseau est un signe fixe. Autrement dit, comme le Taureau, le Lion et le Scorpion, il marque le milieu d’une saison et l’immobilité d’une position. D’ailleurs, la modalité fixe est logiquement associée à la fermeté, à la durabilité et à la nécessité de prendre du recul.

Je ne précise pas cela pour faire peur, mais simplement pour rendre attentif aux enjeux de cette période soutenue qui nous attend et qui présente à la fois ses défis et ses promesses. Nous devrions être particulièrement attentifs aux évènements qui vont se dérouler autour du 23 mars 2023 (et un peu après), car cela nous donner des indices sur ce qui attend l’Humanité au cours du transit de Pluton en Verseau, qui va durer jusqu’en 2044.

Les enjeux de Saturne en Poissons

Venons-en maintenant au deuxième gros changement planétaire de l’année, celui de Saturne en Poissons. La planète, maîtresse du Capricorne, qui a eu en quelque sorte le lead mondial lors de son séjour dans ce signe et en particulier durant l’année 2020, à cause des nombreuses conjonctions qui se sont formées dans le dixième signe, s’est attelée à juguler nos libertés lors du transit suivant, en Verseau.

Bonne nouvelle, Saturne quittera ce signe pour entrer en Poissons le 7 mars 2023, où la planète va rester jusqu’en mai 2025.

Dans le dernier signe du zodiaque, Saturne va tenter de poser des structures pour accompagner la fin d’une ère. Si le Poissons a pour fonction de dissoudre celles-ci, Saturne cherche toujours à établir des fondations. Au sens littéral, nous pouvons donc imaginer la construction d’ouvrages architecturaux remarquables, qui se feront sous la mer. Dans un sens plus symbolique, nous pouvons aussi nous attendre à voir codifier, cadrer, mettre en application des pratiques ésotériques, humanistes, spirituelles ou artistiques. Dans chacun de ces domaines typiquement Poissons, Saturne sera là pour jouer les garde-fous – ou les freins selon les moments. Quoi qu’il en soit, la planète va mettre de l’ordre et dans le meilleur des cas, il y a la possibilité de reconnaissance formelle dans ces domaines. Une bonne nouvelle pour la vraie astrologie, soit dit en passant, puisqu’il pourra y avoir du tri et entraîner la fin de gourous plus ou moins fantaisistes.

Jupiter au début du zodiaque

Après un premier séjour en Bélier en 2022, la planète de l’expansion bougera vite et beaucoup en 2023. Nous commençons l’année sous l’impulsion du Bélier où vient d’arriver le maître du Sagittaire, qui nous incite à faire face aux situations avec courage, quitte à partir d’une page blanche. La planète va parcourir le premier signe a une vitesse élevée – ce qui n’empêche en rien ses bienfaits mais qui renforce l’idée d’un premier trimestre actif.

Jupiter va ensuite entrer en Taureau le 16 mai: attention, c’était également à cette date que nous avions eu l’éclipse lunaire du printemps dernier. Il se pourrait donc, là encore, que nous ayons droit à une forme de rappel de certains évènements que nous avons vécu, un an plus tôt.

Quoi qu’il en soit, il est difficile de ne pas voir, en mai 2023, le T-carré formé entre Pluton et les Nœuds lunaires (voir plus haut) et Jupiter, qui se mêle d’amplifier le phénomène autour de la mi-mai. Sur le plan des Bourses ou des investissements, le moment risque d’être assez rock and roll…Mais, par chance, un mois plus tard, c’est-à-dire le 19 juin, se formera un très prometteur sextile entre Jupiter et Saturne. Nous aurons donc, à ce moment, de très jolies opportunités de construire, voire de reconstruire des structures, de nouvelles lois solides et synonymes d’ouverture. C’est normalement aussi un aspect propice à l’Europe, selon les spécialistes d’astrologie mondiale. A suivre, comme on le dit.

D’ailleurs, la suite de ce séjour de Jupiter en Taureau va nous inciter à nous pencher sur nos besoins matériels. Mais nous le ferons avec le besoin d’envisager la propriété différemment, puisqu’Uranus, très puissant cette année, reste bien ancré dans ce signe et n’est pas près d’y avoir fini son travail. La rencontre entre les deux géants réformateurs (Jupiter-Uranus), qui annonce une phase d’initiation collective magnifique, n’est toutefois pas au programme pour 2023, car Jupiter va rétrograder. Mais nous pourrions en ressentir par séquences les premiers signaux durant l’été et au début de l’automne. Cela nous permettra de mieux nous préparer à ce qui sera la grande news de 2024…

Pour revenir à cette année qui s’amorce, d’autres phénomènes s’annoncent passionnants. Ainsi, après nous avoir fait travailler l’axe Taureau-Scorpion depuis le début de 2022, les Nœuds lunaires – qui ont toujours un mouvement rétro dans le zodiaque- arriveront sur l’axe Bélier-Balance dès le 12 juillet.

Jusqu’au début 2025 (!), ils vont nous ouvrir de nouvelles perspectives en vue de trouver un équilibre entre notre Moi et celui d’autrui. Nous recevrons des incitations plus ou moins marquées à faire preuve d’audace, de proactivité et de créativité – les bons côtés Bélier- tout en évitant d’écraser nos partenaires.

Je me réjouis beaucoup de ce transit nodal, qui comporte un potentiel de guérison élevé. En effet, Chiron, astéroïde qui symbolise ces promesses, se trouve en Bélier depuis 2019. Cette fois, Chiron ne sera pas secoué comme il l’a été entre 2019 et surtout 2020 par le fort accent Capricorne. Avec la présence du Noeud Nord dans les parages, les astrologues en quête de sens existentiel y voient des chances exceptionnelles d’outrepasser nos croyances limitantes et de retrouver ainsi la santé du corps et de l’âme.

En bref, cette année 2023 s’annonce plus rythmée que l’on été les trois dernières années écoulées. Elle représente les prémices d’une vraie transformation collective, sociétale, qui va se préciser dans les cinq années à venir, au cours desquelles toutes les planètes trans-personnelles vont changer de signe. Ce n’est que le début d’une période assez unique qui devrait nous conduire à une place bien différente de celle que nous occupons en ce début d’année.

L’avenir s’annonce exigeant et captivant à la fois.

Soyons prêts à nous y engager sans réserves.

Belle & heureuse année 2023 à tous les astrophiles.

#astrology  #astrologie #astrologysigns  #astrologer  #astrologypost zodiacs  #zodiacsigns #zodiacfacts #horoscopesigns #airsigns #aquariuslove ##pluto #jupiter #saturn #future #changingtimes #life #change  #inspiration #motivation #goals #changes #dreams  #transformation #mindset

#Planetavenue

https://www.planetavenue.com/wp-content/uploads/2018/02/white_divider_bottom.png

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

error: Content is protected !!