Loading...

 
Que nous réserve les mouvements planétaires du dernier trimestre 2018?
Alors que l’automne arrive, nous pouvons déjà dire que l’année 2018 a été riche en aspects exigeants. Les éclipses ont joué un rôle majeur, avec une première éclipse lunaire totale le 31 janvier, suivie d’une éclipse solaire partielle le 15 février. Rebelote le 13 juillet avec une éclipse solaire partielle, suivie d’une éclipse lunaire totale le 27 juillet.
Ces phénomènes ont tendance, comme nous en avons parlé, à polariser les énergies et nous ont demandé un effort de lucidité pour que nous puissions régler le passé et couper des attaches émotionnelles superflues.
Ensuite, Mars a mis nos nerfs à rude épreuve pendant tout l’été avec une longue rétrogradation, nous obligeant à apprendre une leçon de patience, à comprendre que nos désirs ne peuvent pas toujours été suivis de réalisation.
Que va-t-il se passer pour le dernier trimestre?
Commençons par la bonne nouvelle du ciel: l’entrée de Jupiter en Sagittaire, le 9 novembre 2018. Comme chaque douze ans, la planète qui a la réputation d’apporter la chance, l’épanouissement et l’expansion, rentre chez elle. En Sagittaire, Jupiter se trouve en effet en domicile, c’est-à-dire que son action va être libérée, puisqu’il existe une harmonie naturelle entre le signe et la planète.
Qui en profitera ?
Avant tout, les signes de feu : le Sagittaire, bien-sûr, mais aussi le Bélier, qui trouve là un précieux bol d’air pour finir une année qui ne l’a, lors des premiers neufs mois, pas très bien servi. Et le Lion, qui devrait voir des améliorations côté loisirs et sentiments avant tout. Jupiter restera en Sagittaire au-delà de la fin 2018 (nous reviendrons plus en détails sur ce transit dans les prévisions pour 2019).
En attendant, ces tendances décrites ci-dessus, soit le regain d’optimisme et de chaleur,  restent valables jusqu’au bout de ce dernier trimestre.Il est également intéressant de relever que trois planètes lourdes, à savoir Jupiter en Sagittaire, Saturne en Capricorne depuis décembre 2017 et Neptune en Poissons depuis 2011, se trouvent en domicile, selon le jargon astrologique.
Il est assez rare que le ciel offre cette harmonie concernant le contexte de fond. Certes, nous reparlerons de la rivalité qui s’inscrira en 2019 entre Jupiter et Neptune, mais celle-ci n’a pas encore cours lors de ce dernier trimestre. Là, et encore une fois jusqu’à la fin de ce dernier trimestre, nous en verrons les effets positifs, à savoir un fonctionnement aisé pour les trois planètes dans leurs dicastères :-Jupiter pour la justice, l’enseignement, les affaires étrangères-Saturne pour la consolidation des acquis, l’endurance et l’ambition-Neptune pour l’inspiration, la compassion et les aspirations artistiques impliquant une communion avec un public.
Mars repart dans le bon sens.
Venons-en aux planètes rapides, car Mars, enfin, s’avère positif. En Verseau depuis le 11 septembre, il termine sa boucle de rétrogradation dans ce signe le 9 octobre. Enfin, la planète de l’action va pouvoir appuyer sur le champignon : il faut vraiment profiter de la période qui s’étend du 9 octobre au 15 novembre pour donner un « coup de collier » : c’est là que tout va se jouer.
Car ensuite, dans la deuxième moitié de novembre à la fin décembre, le climat sera un peu moins propice, avec à nouveau quelques risques de confusion et de désillusions susceptibles de limiter notre efficacité, ceci quel que soit notre signe de naissance.
Notons en résumé que les signes d’air, à savoir les Gémeaux, les Balance et les Verseau doivent vraiment profiter de cette fenêtre du 9 octobre au 15 novembre. Tandis que les signes mutables, à savoir les Gémeaux, Vierge, Sagittaire et Poissons, sont exposés à ces risques d’actions nébuleuses du 16 novembre au 31 décembre.
Vénus se penche sur le couple.
Parlons maintenant de Vénus, la planète traditionnellement en rapport avec la vie amoureuse. La belle se met à son tour à rétrograder en Scorpion depuis le 6 octobre. Elle revisite le signe qu’elle gouverne, soit la Balance dès le 1er novembre jusqu’au 2 décembre, date de son retour en Scorpion.Comme elle effectue ce mouvement dans son propre signe, nous pensons que les effets n’en seront pas trop désagréables.
En résumé, il faut surtout retenir que Vénus va exiger de nous tous une attention redoublée dans nos relations de couple.  Il faudra trouver une manière de concilier les positions, voire de résoudre les différends, de trouver amour, indulgence et douceur dans la vie à deux.
Les Balance du dernier décan (du 12  au 23 octobre) ressentiront plus fortement cette sollicitation. A la fin de cette période, ces natifs verront qu’ils auront tout à y gagner s’ils ont respecté cette leçon. A noter que les Gémeaux et Verseau du dernier décan sont également concernés par cet aspect et peuvent tirer leur épingle du jeu.Vénus, en revanche, se montrera plus exigeant pour les Bélier, Cancer et Capricorne du dernier décan (du 20 au 30/31 de ces signes).
Enfin, du côté ésotérique, le Nœud Nord de la Lune va quitter le Lion où il a séjourné depuis mai 2017, pour entrer en Cancer le 7 novembre. A noter que le Nœud Nord n’est pas une planète mais un point fictif, qui joue un rôle symbolique en astrologie karmique. En Cancer, il nous pousse à nous  replier dans notre cocon, à prendre soin de notre  famille et même de nos émotions intimes, quitte à lever le pied côté obligations professionnelles.
Nous pourrions encore aller plus loin dans l’analyse des autres mouvements, mais voilà ce que nous pouvons déjà dire, histoire de terminer 2018 sur une note apaisante, après les turbulences des premiers 9 mois
https://www.planetavenue.com/wp-content/uploads/2018/02/white_divider_bottom.png

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux