Loading...

 

Le sélectionneur de l’équipe de France a  50 ans ce lundi 15 octobre.

On peut dire qu’il s’est arrangé pour recevoir son cadeau d’anniversaire légèrement en avance, lorsqu’il a brandi la Coupe du Monde avec les Bleus, en juillet dernier. Le triomphe de toute une vie, qui lui avait déjà donné de multiples satisfactions. Il a ainsi fait renaître la fameuse victoire de 1998, qu’il avait gagnée en tant que joueur.

Donc, Didier Deschamps est né le 15 octobre 1968, à 16h50, à Bayonne. Certes, il n’est, certes, pas certain qu’il soit aussi féru d’astrologie que son prédécesseur Raymond Domenech. Il n’empêche. Ce natif de la Balance sait se montrer ouvert aux Autres et aux manières de fonctionner qui sont différentes des siennes. Il en a même besoin, car ses planètes se situent dans l’hémisphère droite de son thème, face au seul Saturne qui le laisse… bien seul lorsqu’il est livré à lui-même. En jargon astrologique, cette orientation du thème de naissance démontre une personnalité qui tient toujours compte du point de vue adversaire. A la limite, il peut encore mieux exprimer ses qualités avec ses fonctions actuelles. Avec l’aide de planètes en Vierge, autre signe valorisé comme la Balance, la tactique, ça le connaît.

Pour en revenir à la période actuelle, il est intéressant que relever que Didier Deschamps vit le transit de Jupiter sur un duo de planètes, Vénus et Neptune, les planètes clé de son thème, respectivement à 23 et 25° du Scorpion. En effet, Vénus est le gouverneur naturel de la Balance, son signe astral, tandis que Neptune est celle qui dirige son Ascendant Poissons.

 

En soit, c’est déjà l’indice d’une chance particulière qui lui a été accordée. Et celle-ci dépend très précisément du moment de sa naissance, puisque avec un Ascendant différent, il n’aurait pas été aussi bien servi par le ciel.

On rappelle, en outre, que Vénus symbolise, entre autres, l’affectif, mais aussi la diplomatie, le charisme (on est bien d’accord, en Scorpion, ce charisme devient particulier, ambivalent, fait d’amour-haine). Malgré tout, ces qualités valent aussi pour un sportif, soit dit en passant. Neptune, de son côté, signe la communion avec les foules, comme octave supérieure de Vénus.

Là, tout devient limpide : Didier Deschamps avait bien le potentiel de faire vivre à un pays un rêve collectif.

Soit dit en passant, comme les Etats possèdent aussi un thème astral (monté pour le moment de la constitution), il faut savoir que la France est d’ailleurs Balance : les astrologues dressent le thème de la Vème République pour le 28 septembre 1958. Deschamps pouvait donc beaucoup apporter à l’Hexagone.

L’autre question que l’on peut se demander, c’est : si ce potentiel est indéniable, pourquoi la chance a-t-elle frappé à sa porte maintenant ?

 

Tout simplement parce que Jupiter, planète surnommée Le Grand Bénéfique, transite depuis un an le signe du Scorpion, où se trouvent le duo Vénus-Neptune de Didier Deschamps. La planète est particulièrement favorable depuis cet été (à 13° du Scorpion lors de la victoire) et encore ces temps, puisque le transit se fait plus exact. Il savoure donc depuis ces derniers temps le fruit du travail réalisé. A cela, s’ajoute la présence de Neptune sur l’Ascendant. En domicile, la planète de l’espoir et des rêves lui offre sur un plateau The time of his life, puisqu’elle a été en relation favorable avec Jupiter tout au long de l’année fin 2017-2018 à ce jour (en signe d’eau, respectivement Scorpion et Poissons, avec un trigone exact qui s’est formé le 19 août dernier et qui confirme un sentiment d’accomplissement.

Il est d’ailleurs intéressant de relever que si, comme nous l’avons dit, Didier Deschamps n’est pas individuel, il peut néanmoins suivre avec bonheur son intuition. Cette qualité est typique des neptuniens dont il fait partie, comme nous venons de le voir. Le fait que la planète passe donc sur l’Ascendant, qui représente la personnalité, a donc multiplié ce talent. Autrement dit, lorsqu’il opte pour la composition de son équipe, pour la titularisation d’untel ou untel, il faut l’écouter et faire confiance en son flair.

Qu’en ira-t-il du match France-Allemagne prévu mardi soir 16 octobre?

Nous retrouvons bien le beau trigone de Jupiter et Neptune sur les points clés dont nous venons de parler. Ce qui, a priori, est très favorable.Toutefois, il faudra faire attention à Mars actuel, en Verseau, qui n’est pas favorable à son duo de planètes Vénus/Neptune en Scorpion. Pour une fois, le tempéré Didier Deschamps pourrait bien s’énerver…. un astrologue avisé lui conseillerait de garder son sang-froid, car toute faute lui coûterait théoriquement assez cher. Et après un résultat en demi-teinte contre l’Islande, où lui-même a estimé que ses joueurs manquaient de niaque, souhaitons qu’il aborde la rencontre dans des dispositions encourageantes, évitant d’être trop belliqueux.

Plus loin dans le temps, l’arrivée de Jupiter en Sagittaire pour un an dès le 9 novembre prochain, va un peu changer la donne. Comme la planète, cette fois, sera parfois en conflit avec Neptune, qui reste sur l’Ascendant du sélectionneur, il devra s’attendre à des périodes où on lui reprochera ses choix, un certain optimisme teinté d’illusions. Mais qu’on se rassure, Didier Deschamps garde son aura, puisque Jupiter arrivera encore sur son Milieu du Ciel (la carrière). La France a donc des chances de demeurer au top des nations du foot pour un moment.

https://www.planetavenue.com/wp-content/uploads/2018/02/white_divider_bottom.png

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux