Uranus en Taureau : les surprises du chef

Vous êtes amateurs d’astrologie ? Alors vous savez bien qu’Uranus a pour particularité d’être imprévisible. Vous l’attendez ici ? Il est là. Ou plutôt là-bas. Ah, trop tard, voilà qu’il est déjà parti frapper ailleurs, comme la foudre.

Attention, nous avons dit qu’il est imprévisible, pas invisible. Car Monsieur Uranus adore se faire remarquer. Du genre à bousculer le jeu, comme un chien qui fait voler les quilles.

Le 15 mai prochain, il arrive en Taureau. Comme sa révolution est d’environ 84 ans – c’est-à-dire le temps que cette planète met à accomplir le tour du zodiaque – Uranus va rester près de 7 ans dans le deuxième signe. Il fera quelques allers et retours – d’abord en Bélier, histoire de terminer son travail, ceci entre novembre 2018 et mars 2019, où il posera, cette fois, ces valises.

Enfin, c’est une façon de parler. Certes, le Taureau, relié à l’élément terre, est stable, solide, concret. Mais c’est tout ce qui indiffère Uranus, qui passe au-dessus du sol comme une tornade, éthéré mais parfois dévastateur. La conciliation entre le signe et la planète ne s’annonce donc ni facile, ni cohérente. Dans le jargon classique, Uranus est en chute, en Taureau, il ne s’y sent pas à l’aise. Mais, comme nous, il n’aura pas le choix. Il devra bien s’exprimer d’une manière ou d’une autre, même si ce sera sans doute par à-coups.

Ici, sur Planetavenue, nous avouons que le cas est plus complexe à analyser qu’une arrivée de Saturne en Capricorne (depuis le 21 décembre dernier), par exemple. Pourtant, nous allons tenter l’exercice et brosser rapidement quelques domaines de notre vie de Terriens où les effets d’Uranus ne manqueront pas de nous surprendre ! Voici une petite liste non exhaustive de ce qui a déjà retenu notre attention.

  1. La ferme connectée
  2. La finance virtuelle
  3. La propriété qui s’estompe au profit de l’usage
  4. Les nouvelles modes alimentaires
  5. La ferme connectée

 

Le Taureau étant en lien avec le monde agricole, il faut s’attendre, avec l’arrivée d’Uranus dans ce signe, à voir l’accélération de certaines innovations dont les médias nous parlent déjà depuis quelques temps.

A la fois parce qu’il faut nourrir une population mondiale toujours plus nombreuse et qu’il y a de moins en moins de terres faciles à exploiter, les agriculteurs ont été poussé à utiliser des technologies de pointe pour améliorer leur productivité. On est donc de plus en plus loin du paysan qui se lève à l’aube et met ses bottes en caoutchouc pour aller traire ses vaches. L’agriculteur 4.0 – l’agriculteur uranien ! – passe beaucoup de temps à compulser des données et à piloter ses drones pour traiter les champs. Dans ce sens, le rôle d’Uranus pourrait s’avérer positif, puisqu’il favoriserait la ferme intelligente : grâce aux données numériques, l’agriculteur pourra savoir quand il doit irriguer ses sols, quelles plantes traiter à quel moment, mais aussi comment choisir les meilleures cultures en fonction du lieu et de la saison. Encore une fois, ce ne sont que des exemples parmi d’autres, sans doute nombreux et très certainement bluffants.

Il faut aussi retenir que si l’agriculture a toujours favorisé l’innovation, la branche a, jusque- là, mis du temps pour adopter les nouveaux outils. En effet,  les mentalités, ou les coûts, ont opposé des résistances et bloquent encore le progrès.

Par contre, avec cette arrivée d’Uranus en Taureau, nous prenons le pari que si les tensions existeront bel et bien, il est probable que le changement – la révolution ? – va se dérouler sous nos yeux ébahis dans les 7 prochaines années…

 

  1. Une bulle financière à cause du Bitcoin ?

 

Depuis quelques temps, le bitcoin fait déjà des vagues dans la finance mondiale. Certains prédisent même que l’éclatement de la prochaine bulle sera due aux cryptomonnaies. D’un côté, les banques centrales et les acteurs traditionnels de la finance tirent la sonnette d’alarme. De l’autre, et c’est très uranien, le mouvement en cours semble déjà hors de contrôle. Car par définition, le Bitoin a été créé pour échapper à l’autorité des institutions étatiques et ne dépendre que du marché. Séduites, de prestigieuses universités américaines forment déjà l’élite qui sera à l’aise avec la technologie informatique servant de base aux monnaies virtuelles, la «blockchain».

Ceci dit, tous les connaisseurs d’astrologie voient bien le danger : Uranus est parfois révolutionnaire et violent. Détaché du matériel, la planète peut se manifester par une déconnexion entre l’économie réelle (Taureau) et la finance virtuelle (la virtualité est typiquement uranienne). Des crises durant cette période de 7 ans ne sont donc pas du tout exclues.

 

 

  1. L’ubérisation de la société

 

Là encore, le domaine ne va pas émerger du fait de l’entrée d’Uranus en Taureau, car nous vivons déjà avec ces nouveaux usages, mais il est fort probable que la tendance se généralise. Ce qui en ressort, comme on le voit depuis l’avènement d’Uber, d’Airbnb ou même à travers les nouvelles approches commerciales des sociétés de service, le fait de posséder n’est plus la clé.

Prenons un exemple uranien : aujourd’hui, le téléphone portable ou le fait de regarder un film est de plus en plus déconnecté du support. L’utilisateur veut pouvoir naviguer comme il lui convient ou bénéficier d’abonnements flexibles. Le téléphone portable ou un téléviseur ne s’achètent plus, car le consommateur veut se laisser la liberté de disposer d’une meilleure offre, si l’occasion se présente. Il privilégie donc l’utilisation à la propriété. C’est ce que l’économiste Jeremy Rifkin appelle La nouvelle société du coût marginal zéro. Autrement dit, et dans les grandes lignes, la fin du capitalisme au profit de l’économie collaborative.

 

4.Nos nouveaux modes alimentaires

 

Le Taureau est un signe associé à la nourriture : sensuel, le natif  typique goûte les plaisirs de la cuisine traditionnelle, qui a mijoté longtemps et exhale des parfums gourmands. Uranus, par contre, ne s’intéresse pas à ce domaine et n’a pas envie de passer du temps aux fourneaux. Il est trop spirituel pour cela. Par contre, il se focalise sur le progrès : sachant qu’il faut bien manger pour rester en vie, l’Uranien sait utiliser la technologie moderne pour obtenir les meilleurs résultats. Donc, lorsque l’on voit la génération des millénials se concocte des petits plats grâce à un robot qui met littéralement sa main (artificielle) à la pâte, on est en plein dans cette tendance d’Uranus enTaureau.

Pendant ce transit, on peut donc imaginer que les appareils connectés vont de plus en plus envahir la cuisine. Il se peut aussi que celle-ci se dématérialise de plus en plus et devienne plus «modulable». Là encore, comme dans le cas des agriculteurs, la société moderne s’éloigne de l’image d’Epinal. Mais elle peut aussi , dans la version optimiste, déboucher sur des perspectives intéressantes. Chacun de nous aura à disposition des produits étonnants, dotés de propriétés «géniales», qu’il sera possible d’utiliser comme un chef étoilé  – ou un chef d’orchestre – en déléguant cette mission à un appareil intelligent, capable de faire la sysnthèse. Ce dernier aura pour mission de nous régaler à notre guise, pendant que nous nous consacrerons à autre chose, que nous ne serons peut-être pas sur place, ou que nous répondrons à un imprévu.

 

Voilà ! Ce sont déjà quelques imputs que nous inspire ce grand changement annoncé pour le 15 mai prochain : Uranus, nous voilà prêts à décoller, nous avons mis la ceinture !

19 avril 2018, @Planetavenue