Hommage: Paul Bocuse, un ogre au travail

Paul BOCUSE, French Cook.

Le «cusinier du siècle» s’est donc éteint à 91 ans, ce samedi. Il laissera sans conteste une empreinte immortelle dans le monde de la gastronomie. Les hommages, non seulement, se multiplient mais il sera encore dans le cœur de tous à Genève, lors du Salon Sirha qui commence ce week-end, où sont désignés les chefs qui défendront la Suisse au prestigieux concours qui porte son nom.

Paul Bocuse est donc né le 11 février 1926 à Collonges-au-Mont-D’or, proche de Lyon. D’emblée, l’astrologue est frappé, à la lecture de son thème, par une forte occupation de son signe solaire, le Verseau, qui abrite aussi Mercure, Vénus, Jupiter et la Lune. Ces planètes se trouvent également toutes en maison 7 ou même collées à l’axe du Descendant en ce qui concerne deux d’entre elles, Jupiter-Lune. On le sait, la tradition évoque souvent l’influence de ces deux planètes lorsqu’il y a signe de popularité hors du commun. Et particulièrement lorsqu’elles sont angulaires. C’est le cas ici et le fait qu’elles se situent en Verseau indiquent aussi l’influence révolutionnaire qu’il aura eue dans son domaine de passion.

Paul Bocuse, comme le relèvent les innombrables témoignages  qui tournent en boucle, occupe sans doute la première place au panthéon des grands chefs. « C’était un visionnaire », entend-on, ce qui est le cas lorsque les influences Verseau sont pleinement vécues.

Toutefois, l’astrologue peut peut-être se montrer surpris du fait que le chef soit marqué par le signe le plus progressiste du zodiaque, alors qu’on aurait pu s’attendre à un lien avec des signes plus en rapport avec la tradition, comme le Taureau ou le Cancer, par exemple.

Dans son cas, c’est bien l’Ascendant Lion qui illustre cet attachement à une cuisine française par excellence, qu’il exerce à la manière d’un chef d’orchestre, entre respect, art et création. Neptune en I confirme qu’il ne s’est pas contenté d’incarner la relève – lui qui était issu d’une lignée de cuisiniers qui remonte au XVIIème siècle. L’âge d’or de la royauté française, complètement symbolique pour son Ascendant Lion. Apprenti à 16 ans, il décrochera très vite ses premières étoiles au Michelin. Neptune, en effet, lui donne une inspiration qui puise dans le rêve, dans l’impalpable.

Toutefois, on l’a dit plus haut, très vite, Paul Bocuse a voulu aller plus loin que d’être un « excellent » chef. La touche Verseau, sous l’influence de Jupiter et de la Lune lui donnent une générosité qui est relevée par tous les connaisseurs. Ensuite, son Soleil étroitement conjoint à Mercure, toujours en 7, lui a permis d’intellectualiser son rôle. Il y ajoute aussi tout simplement de l’amour, avec une Vénus très marquante dans cet amas planétaire (qui a également joué dans sa vie privée, sentimentale).

Supportant les assauts de Saturne en Scorpion, les planètes en Verseau ont dû parfois souffrir du poids de multiples contraintes, notamment hiérarchiques. A un certain moment, il a pu se sentir également prisonnier de sa fonction, isolé au sommet, lui qui était promis ambassadeur d’une certaine image de la France.

«Monsieur Paul» laisse le souvenir d’une personnalité contradictoire, appréciant les honneurs, mais colérique (l’Ascendant Lion), excellent formateur de jeunes chefs, qu’il encourageait par l’intermédiaire de sa fondation… et grand séducteur, capable d’assumer une vie officielle avec trois femmes! (Le Verseau).

 

Copyright: Planetavenue.com